to top

ThéraSéréna ou le psy à domicile !

theraserena-ou-le-psy-a-domicile

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été angoissée, voire stressée. Bien sûr, les causes variaient suivant les périodes de ma vie et je gérais beaucoup mieux la situation lorsque j’étais plus jeune, mais cela a toujours été présent en moi. J’ai fait avec, autant que j’ai pu. Et puis, des répercussions physiques ont commencé à apparaître, suite à des problèmes sur mon lieu de travail qui ont déclenché des crises de spasmophilie (pas moins de 18 symptômes allant des démangeaisons aux spasmes musculaires, en passant par des douleurs thoraciques foudroyantes). Devant l’absence de réactivité du milieu médical (tant que l’on a un travail, pourquoi se plaindre ? ou bien “je vais vous prescrire un antidépresseur !”), j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de me sortir de là par moi-même. J’ai donc suivi des thérapies cognitives et comportementales (avec plus ou moins de succès), j’ai fait de la méditation (avec beaucoup plus de succès), de l’exercice (et même du yoga, mais pas longtemps), des séances d’hypnose (comme celle qui m’a permis d’arrêter de fumer), des initiations au développement personnel, bref, j’ai fait tout ce que je pouvais pour venir à bout de ce qui me pourrissait la vie insidieusement.

Les jolies choses de Juillet 2020 !

Hello les gens !

La moitié de l’été est déjà passée : pas de chance, c’est la moitié que je préfère, celle de mes vacances ! Du coup, moi, je l’ai trouvé plutôt cool ce mois de juillet ! En effet, je suis partie en vacances pendant une petite semaine au Pays Basque, j’ai découvert une nouvelle série, j’ai fêté (dans la plus grande discrétion) les 11 ans du blog, j’ai fait un peu de shopping , j’ai testé le CBD et bien plus encore….

Une semaine au Pays Basque (mais pas que…) !

Une semaine au Pays basque, mais pas que...

Voilà 6 mois que l’homme avait réservé notre semaine de vacances au pays basque, pour un départ fin juin, mais avec ce qui nous est tombé dessus, notre départ s’est avéré très aléatoire. Alors, certes, il y avait plus important, mais justement parce que, ce que nous vivions, s’avérait très difficile, voire angoissant, cette bulle d’évasion est devenu de plus en plus vitale (en tout cas pour moi).